• Artefact : n. m. (1905

    mot angl. aussi artifact (1821), du lat. artis factum "fait de l'art") Didact. Phénomène d'origine humaine, artificielle (dans l'étude des faits naturels). // Spécialt. (Méd.). Toute altération produite artificiellement lors d'un examen de laboratoire. // Inform. Signal parasite.

  • Commentaires

    1
    Mercredi 14 Juin 2006 à 12:41
    artefact
    comme son nom l'indique, c'est la contraction lumineuse à l'accent germain des artifices et d'un facteur franco-allemand cathodique.
    2
    Bidule14
    Mercredi 14 Juin 2006 à 12:57
    C'est...
    Tout à fait cela. Un peu de culture dans les electrons cathodique.
    3
    maximus
    Mercredi 14 Juin 2006 à 13:57
    sans aucun mérite...
    ...je suis archéologue et c'est un mot que je connais bien. On y retrouve les racines du mot latin ars , artis (art, science, métier) et du verbe latin facio, facere, feci, factum (qui signifie faire, effectuer, accomplir, mais également dans le sens de faire, créer, produire). Au sens étymologique du terme, un artefact est donc une production de l'art ou du métier. Plus prosaiquement, c'est un objet façonné de main d'homme. Désolée de faire s'écrouler le mythe des artifices du facteur franco-allemand cathodique.
    4
    maximus
    Mercredi 14 Juin 2006 à 14:01
    pour ne froisser aucune susceptibilité
    je précise néanmoins que d'autres significations plus modernes peuvent exister.
    5
    Mercredi 14 Juin 2006 à 14:02
    et pour dire que je ne suis pas froissé...
    qu'y a-t-il de plus production de l'art ou du métier que les artifices du facteur franco-allemand cathodique ?
    6
    Mercredi 14 Juin 2006 à 14:24
    il existe effectivement
    bien d'autres définitions et c'est justement ce qui le rend amusant et insaisissable. C'est un mot nomade, c'est un mot transformiste, une anguille de mot qui se love dans les anfractuosité de bien des metiers ou des passions.... C'est un mot aléatoire. Ainsi donc je vous laisse continuer d'imaginer sa traine de sens et de poly-sens.
    7
    Mercredi 14 Juin 2006 à 14:27
    Ceci étant
    j'adore la production artistico-cathodique franco-allemande. J'aime tout particulièrement le timbre de sa voix.
    8
    Mercredi 14 Juin 2006 à 14:30
    je dois préciser
    que le timbre (même de voix) d'un facteur (même franco-allemand) n'est que son juste mérite des mots à porter.
    9
    Mercredi 14 Juin 2006 à 15:10
    euh...artefact....
    c à quelle page du robert ? oui, oui, c important de le signaler...
    10
    bidule14 Profil de bidule14
    Mercredi 14 Juin 2006 à 15:24
    l'heure
    n'est pas au dico.... plus tard.... D'abord les neurones et leur imagination.
    11
    Mercredi 14 Juin 2006 à 15:55
    Artefact
    d'après Bourdieu, me semble-t-il désigne une erreur, notamment en sociologie, mais de bonne foi, poar exemple à proposde la sociologie participative quie ne s'en rend pas compte. Exemple : les chômeurs de Marienthal de Paul Lazarsfeld (école autrichienne de sociologie), ne s'était pas rendu compte qu'en vivant à Marienthal à observer les gens il faisait dès lors partie de la sociologie de Marienthal. Exemple moderne : le sujet médiatique : quand un journaliste vient avec une caméra et que des gens se massentà cause de "je veux voir ma trombine à la téloche passque comme ça on me remarquera pour le loft", le journaliste est alors à l'origine de l'événement et non son média. Artefact donc : être trop con pour ne pas s'apercevoir que l'on fait partie des choses que l'on commente. Cela a notamment été corrigé par Norbert Elias dans Engagement et distanciation, mais toujours pas compris ni par Michel Wieviorka et Alain Touraine.
    12
    Mercredi 14 Juin 2006 à 16:58
    ...
    artefact : n.m . Juron germanique.
    13
    Mercredi 14 Juin 2006 à 17:54
    Encore
    Encore les définitions de Glen. J'adore.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :