• Attachant atavisme : des racines dans mes ailes

    Pour ne pas la trahir laissons la s'exprimer

    Ma peinture, ce serait un inconscient immémorial révélé par l'éclipse de l'âme... Un vécu de l'être intemporel, aux pulsations instinctives et répétitives. Je cherche à travers mon oeuvre, ce qui au-dedans de nous, appartient à tout le monde. Ce qui de l' aventure de l' humanité nous fait tous égaux.

    L'extrémité de mon pinceau lisse et contourne les matières sablonneuses et rocailleuses de notre destinée. Il est l'aventure de la vie, ses acquisitions ses pertes, ses joies. Alors, avec la force sanguine de ma palette, j'auréole les ombres de ma pensée. J'entreprends une série de toiles ou s' entrechoquent âme et abstraction primitive. Les griffures et les grattages laissent partiellement remonter à la surface ce que le geste du pinceau enfouit nécessairement. La transparence de l' huile laisse sourdre peu à peu les rebonds et les aspérités de l' acrylique.

    L'aplat de la couleur doit mettre en exergue le sujet important de la toile, flottant dans l' espace pour venir caresser au plus prés de nous, nos interrogations d' enfants.

    J'interroge la croissance et la connaissance, l'évolution et la permanence, le devenir et la mémoire, la passion et la raison, l'implication et l' isolement. Ce même contenu fait de nous des êtres vivants, se frayant un passage au fil d' une existence chaotique. Nous sommes et nous nous regardons muter.

    Ma peinture c' est aussi l'ocre rouge et oranger du soleil plongeant dans l'immensité de la mer, l' ombre et la lumière, le dedans et le dehors, l'essence et la matière. L.H.


     


  • Commentaires

    1
    Brun (beau ? Bof !)
    Mardi 6 Juin 2006 à 12:18
    Pas mal du tout
    comme peinture. En tout cas, c'est chaud comme peinture. Elle est de famille, cette Laïna ? En tout cas, elle ne te resemble pas.
    2
    Re brun
    Mardi 6 Juin 2006 à 12:21
    Que d'en tout
    cas... que de comme. Bref, je voulais dire que ça me plait.
    3
    Mardi 6 Juin 2006 à 12:52
    Qui Sait ?
    Changement de couleur ?
    4
    Mardi 6 Juin 2006 à 13:10
    Qui Sait ?
    Changement de couleur ?
    5
    Mardi 6 Juin 2006 à 14:45
    Oui, y a biend es gris qui
    deviennent brun... Mais tu n'es pas née en 62.
    6
    Mardi 6 Juin 2006 à 14:46
    Trop jeune pour être ta mère
    Pas assez pour être ta grande soeur... Encore que... Oui. Je ne sais plus
    7
    75
    Mardi 6 Juin 2006 à 15:19
    Il y a certain gris
    qu'il faut savoir regarder. J'ai pris le temps de te lire au travers de l'argentique. Tes reflets inversés, tes nuages cocainés ou cotonneux, tes noirs et tes blancs qui atténuent certaines blondeur trop russes, du gris dans toutes ses nuances. Des femmes qui comptent, je n'en ai vu qu'une seule, du temps ou probablement certaines photo ne suscitaient pas tant de question sur l'amour qu'il faut y mettre. Cette manière à peine cachée que tu as de te dévoiler. Exister et laisser une trace dans la fugacité d'un miroir que l'on regarde de biais. J'ai aimé la ballade. Je t'ai trouvé du talent par delà les méandre de ton écriture. Les facettes de tes reflets. Ceci est dit. J'aime mes cheveux gris.
    8
    Mardi 6 Juin 2006 à 15:27
    Et puis
    cesse de chercher à savoir. Que tu apprécies son travail me suffit amplement, pour elle.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :