• Quipo ou Quipou, Quipu n.m. (1714...


  • Commentaires

    1
    maximus
    Lundi 19 Juin 2006 à 10:47
    Un mot d'ailleurs
    dont je vous laisse chercher la définition. Je vous dirait juste que cela n'a aucun rapport avec quelqu'un qui sentirait mauvais, mais il faut plutôt chercher du côté des anciennes civilisations d'Amérique du Sud. En tout cas ce mot évoque chez moi le soleil.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Lundi 19 Juin 2006 à 10:53
    Ca tombe bien
    Un peu de soleil pour percer ces gros nuages gris.
    3
    Lundi 19 Juin 2006 à 11:10
    souvenir
    d'un voyage de classe au Pérou. Pourtant c'était pas le Pérou. Sur ce on me dira que j'étais dans une école de petits bourgeois qui faisaient des sorties scolaires bien lointaines, et je répondrai "on fait les sorties qu'on veut quand on habite en Bolivie"... mais comme je n'ai jamais vécu en Bolivie, je ne hausserai pas le ton. Quant à mon voyage de classe au Pérou, il s'agissait d'un tour d'une journée avec la communauté péruvienne de ma ville d'alors, où il y avait énormément de Péruviens, et de Chinois, et de Surinamiens, et de Brésiliens, et d'Haïtiens, et de Dominicaines, et de Hmongs, et de que sais-je encore de ces bouts de peuples. Tout ceci est comme un quipu, ça se détresse, et se raconte presque sans fin.
    4
    Lundi 19 Juin 2006 à 11:17
    des petits
    liens qui se tressent entre les gens, entre les peuples. De jolies nattes, des nœuds pleins les cheveux, que l'on demele ou pas. Des petits nœuds qui font les souvenirs riches de nos histoires. C'est bien cela finalement le quipu et maximus a bien raison, ca n'a rien de mal odorant.
    5
    Lundi 19 Juin 2006 à 11:17
    des petits
    liens qui se tressent entre les gens, entre les peuples. De jolies nattes, des nœuds pleins les cheveux, que l'on demele ou pas. Des petits nœuds qui font les souvenirs riches de nos histoires. C'est bien cela finalement le quipu et maximus a bien raison, ca n'a rien de mal odorant.
    6
    Maximus
    Lundi 19 Juin 2006 à 12:27
    le jeu des jolis mots
    nous ramène toujours aux jolis mots. Messages cachés, tissés, noués, par ce lointain grand peuple qu'étaient les Incas. Quelle ingéniosité !
    7
    Jeudi 22 Juin 2006 à 15:34
    Tu vas ?
    je gage que oui... Ce nom masculin est enigmatique. A la semaine prochaine à la fin de l'éclipse.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :